Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

autopromotion et habitat

  • L'architecte construction - rénovation de vos maisons à Perpignan 66

    Architecture & Intérieur, une structure familiale, nous réalisations des ensembles divers.

    Travaux d'architecte rénovation 66 réalisés :


    - Habitat collectif, Résidence de grand standing
    - Hôtel 4**** en Montagne, chalet savoyard, de grand luxe
    - Rénovation d’appartement, et de maison Individuel, et extension.
    - Aménagement et réalisation de Loft.

    Nous réalisons également, des prestations informatiques tels que :


    Relever de mesures, Saisie de plans, Etudes, Réalisation de plan pour DCE, Réalisation de plans des Ouvrages pour différents Maitres d'Oeuvres

    Nous mettons notre savoir faire et a la disposition de nos clients.

    Activité

    • Architecte

    • Architecte d'intérieur

    • Conseil en rénovation de l'Habitat

    • Décorateur d'interieur

     

  • ENERGIE ZERO - Des solutions pour chaque pièce

    Économiser le plus d’énergie c’est un des principal challenge de notre siècle, protéger notre planète passe par les petits gestes de chacun principalement lorsque l’on est chez soi !

    Voici quelques conseils pour optimiser votre consommation d’énergie zéro pour chaque cas de figure et chaque pièce de la maison.

    L’entrée et les lieux de passage : afin d’optimiser au maximum sa consommation à ces endroits précis il est préférable d’installer des puits de lumière naturelle, mieux que des ampoules ! En ce qui concerne la température, toujours placé le point de chaleur dans les couloirs et non pas trop proche de la porte d’entrée et donc de l’extérieur.

    Le salon : il faut contrôler une fois la nuit tomber la puissance de chaque lumière, préféré une lumière plus forte au-dessus de la table à manger et une lumière plus douce vers le canapé ! Pour le chauffage optez plus pour un plancher ou des murs chauffants et pour la ventilation cette pièce fera un endroit parfait pour la bouche d’entrée d’air. Si vous possédez un coin bureau veillez bien à utiliser des multiprises avec interrupteurs, ils vous permettront de baisser considérablement votre consommation en temps de veille.

    Où idéalement placer le salon ? Le mieux est au sud, car la lumière est naturelle !

    La cuisine : l’eau est un sujet particulièrement sensible car c’est dans la cuisine et surtout avec le robinet que l’on gâche le plus d’eau. C’est pourquoi il est conseillé d’adopter le robinet automatique électronique ou un robinet mitigeur électronique à infrarouges. Pour ce qui est de la cuisson, un poêle équipé d’un four à chaleur tournante au-dessus du foyer vous permettra de combiner cuisine et chauffage. Il existe deux types de hottes : à recyclage c’est à dire celle qui munie d’un filtre capture les graisses et les mauvaises odeurs, et celle à extracteur qui rejette directement à l’extérieur l’air pollué que l’on peut accompagner d’un régulateur : quand la hotte fonctionne, le ventilateur s’arrête. Petite astuce en ce qui concerne le lave-vaisselle,  80% des dépenses en électricité de ce dernier servent à chauffer l’eau, installez une double installation : eau  froide/chaude !



  • Une maison autonome

    À Moisdon-la-Rivière (Loire-Atlantique), Brigitte et Patrick Baronnet ont construit leur maison comme un «lieu d'expérimentation d'un mode de vie soutenable».
    Pour l'électricité, ils ont recours à une éolienne de 18 mètres de hauteur et de 5 mètres d'envergure, couplée à des piles photovoltaïques d'une surface de 6 mètres carrés, fournissant le courant correspondant à la consommation d'une famille de six personnes, avec systèmes de stockage, régulation et transformation du courant produit.


    Pour l'approvisionnement en eau, une éolienne de pompage a été installée au-dessus d'un puits traditionnel, distribuant l'eau sous pression pour l'usage domestique de la maison. Pour l'alimentation d'une mare et l'arrosage du jardin, les eaux pluviales sont récupérées dans une citerne de 8 000 litres. La présence de parois calcaires dans cette citerne rectifie le pH acide de l'eau de pluie en un pH biocompatible.
    L'épuration des eaux usées domestiques est naturelle. Les matières recueillies dans les toilettes sèches sont recyclées en compost lié à l'épuration des eaux usées par bassin filtrant phytosanitaire.
    Une salle d'accueil, destinée aux visiteurs et aux stagiaires, a été construite en matériaux naturels. Elle a été conçue selon une architecture novatrice: le Zome (formes géométriques composées de losanges agencés en double spirale, dont la trame est en résonance avec le monde vivant).


    Des conférences et stages sont proposés sur place: projets de maison, gestion de l’eau, isolation naturelle, autonomie en énergie avec une éolienne, gestion de ses déchets, construction d'un chauffe eau solaire...

  • Réchauffer sa maison grâce au déflecteur de lumière - suite

    Son principe

    Les rayons du soleil tapent souvent au mauvais endroit, surtout si l’appartement ou la maison est mal orientée. Grâce à ce déflecteur de lumière orientable, le soleil se réfléchit et entre à l’intérieur de la pièce. Il élargit aussi le champ visuel de la fenêtre. Cette technique est déjà employée depuis de longues années mais n’était pas vraiment démocratisée.

    Ses caractéristiques

    Ce produit est composé d’inox et totalement lisse pour pouvoir jouer le rôle de miroir. Plutôt rigide et discret. Il est en vente et sera bientôt disponible chez différents distributeurs. En version standard aimantée, de largeur 20 cm et hauteur 180 cm, il est vendu 270 €.

    Son installation

    Il s’installe sur une persienne métallique et se fixe avec des aimants. Si ce n’est pas possible, l’installation se fait dans l’épaisseur du mur de la fenêtre grâce à une fixation spéciale et un pivot. Enfin, il est orientable !

    Alexi Hervé, son créateur, a reçu le prix du Meilleur Inventeur 2009 de l’OMPI (Organisation mondiale de la propriété intellectuelle). Il est aussi partenaire des maisons Be Green sur Batimat 2009 et Interclima 2010. Belle initiative !

  • Réchauffer sa maison grâce au déflecteur de lumière

    L’écologie bat son plein en 2020, les nouvelles énergies tels que les panneaux solaires et le photovoltaïque commencent à rentrer dans les mentalités. Dans un futur pas si lointain, tous les derniers procédés seront disponibles pour une maison écologique à 100%.

    Aujourd’hui, l’Observeur du Design met en avant le déflecteur de lumière, un principe vieux comme le monde mais à présent développé par la société espaciel.

    Il existe différentes manières de réchauffer son logement : le chauffage électrique, au gaz, le poêle à pétrole mais aussi le soleil, l’énergie naturelle que nous avons la chance de posséder gratuitement. Par contre, toutes les maisons ne sont pas orientées plein sud ou de manière à recevoir les rayons toute la journée.

    Par manque de chance, un appartement superbe sans ensoleillement, c’est rude et plus difficile en période hivernale. La société espaciel, spécialisée dans l’innovation pour la reconversion écologique des bâtiments présente son concept de déflecteur de lumière.

  • Tout sur le bambou dans le jardin - suite

    bambou-jardin.JPGIl existe plusieurs sortes de bambous, lisez ces quelques conseils avant de choisir ceux que vous allez planter dans votre jardin.
    - Les bambous nains (pas si nains que ça puisqu’ils peuvent atteindre 1m50 de haut) sont très décoratif, leur feuillage reste toujours de la même couleur, sauf certaines espèces qui changent en fonction des saisons. Mais les couleurs des feuilles restent toujours très jolies (vert, crème ou brun). Cette variété de bambou s’utilise principalement en couvre sol, elle peut remplacer le gazon dans certaines situations. L’entretien se réduit à deux coupes par an.
    - Les petits bambous (1.50 à 3 m), souvent utilisés pour former des massifs, sont aussi bien dans un petit jardin que dans un grand. Ils s’accordent parfaitement à une terrasse ou un balcon.
    - Les bambous moyens (de 3 à 9m de haut) s’utilisent pour créer des haies, des brises vues et apportent un côté zen au jardin dans lesquels ils sont plantés.
    - Les bambous géants (plus de 9m de haut) ne se plantent que très rarement dans les jardins.

    Petites astuces pour l’entretien de votre bambou :

    La meilleure période pour planter un bambou est la fin de l’été (aout à novembre) car la terre, réchauffée par le soleil d’été favorise leur installation.
    Le bambou est mis dans un conteneur qui lui-même est plongé dans un sceau d’eau pendant deux heures pour bien imbiber le substrat et de pouvoir plus facilement desserrer les racines. Faite ensuite un trou deux à trois fois plus grand que le volume du conteneur et si vous voulez, mettez un engrais complet organique au fond.
    Pensez à taillez vos bambous pour supprimer les chaumes les plus vieux et aérer la plantation. Pour les bambous nains, la taille consiste à tout couper au niveau du sol.